IPVM – Profil ONVIF T

IPVM: https://ipvm.com/reports/onvif-t

Profil ONVIF T examiné

Auteur: Ethan Ace, Publié le 21 décembre 2018 |  

Malgré le succès général de l’ONVIF (plus de 11 000 appareils pris en charge ), ONVIF a été critiqué pour ses limites et ses problèmes, notamment les problèmes liés à VMD et à l’analyse vidéo, ainsi que pour diverses restrictions d’intégration avancées.

À présent, ONVIF publie Profile T , qui s’appuie sur Profile S avec « des fonctionnalités avancées de streaming vidéo et un jeu de fonctionnalités étendu » qui visent à résoudre ces problèmes.

Dans cette note, nous examinons:

  • Prise en charge du flux H.265
  • Prise en charge de la détection de mouvement côté caméra
  • Support analytique
  • Support événementiel
  • Contrôles d’image, entrées, configuration, améliorations PTZ
  • Fabricants de caméras mettant en œuvre
  • Fournisseurs de VMS mettant en œuvre

Prise en charge du flux H.265 obligatoire

Profile T améliore la prise en charge de H.265 par ONVIF en exigeant le service Media 2, qui fournit un cadre standard pour la prise en charge de codecs autres que H.264, MJPEG et MPEG-4, les seuls codecs autorisés dans les spécifications ONVIF antérieures utilisées par Profile S. Les caméras doivent fournir un profil H.264 ou H.265 « prêt à l’emploi » sous Profile T, avec des VMS capables de comprendre automatiquement le type utilisé. Actuellement, les VMS peuvent prendre en charge le flux H.264 des périphériques ONVIF mais ignorer complètement les flux H.265.

Sous Profil T / Media 2, les codecs H.265 et autres sont identifiés à l’aide des types de support IANA , normes comprenant des formats de surveillance tels que H.264, H.265 et MJPEG, ainsi que des codecs moins courants tels que JPEG2000, VP8. et plus. Cela signifie que des codecs futurs potentiels peuvent être ajoutés aux périphériques pour autant qu’ils soient standardisés en tant que type de support.

Le mouvement latéral de la caméra est maintenant obligatoire

La détection de mouvement est une fonctionnalité obligatoire dans Profile T, ce qui signifie que les caméras et les VMS doivent envoyer / recevoir des événements de mouvement en utilisant un format standard. Auparavant, un cadre d’événement était défini, alors que le support était utilisé par certains fabricants, mais était facultatif. Le screencap ci-dessous de la spécification Profile T de l’ONVIF montre qu’il est maintenant obligatoire:

Outre l’envoi / la réception d’événements de mouvement, Profile T requiert également la configuration de règles / régions de mouvement à partir du VMS (« Configuration du détecteur de région de mouvement »).

L’absence de détection de mouvement vidéo en tant que fonctionnalité obligatoire est l’une des principales plaintes des utilisateurs concernant les profils ONVIF actuels, car la plupart des utilisateurs considèrent cette fonctionnalité comme une condition préalable au fonctionnement de base.

Analyse améliorée

Profile T améliore également la prise en charge d’analyses vidéo plus complexes, notamment des données d’événement plus détaillées, la position de l’objet et les cadres de sélection à l’aide de la fonction de flux de métadonnées. Avigilon a notamment mentionné Profile T comme moyen d’intégrer ses analyses de caméras à des tiers (voir Avigilon Opens Up Analytics And Cameras ).

Auparavant, les analyses étaient principalement limitées à des événements spécifiques, avec des cadres de sélection et des données plus avancées nécessitant une intégration personnalisée. Cependant, contrairement à la détection de mouvement vidéo, l’intégration des analyses est facultative et non requise. Les fabricants de caméras peuvent choisir de ne pas implémenter le service d’analyse (autre que la détection de mouvement vidéo).

Plus de fonctionnalités prises en charge – Contrôles d’image, entrées, configuration

En plus de VMD et de l’analyse:

  • Les manipulations de caméra et les entrées numériques sont désormais obligatoires
  • Le profil T exige désormais un contrôle plus précis de la configuration d’imagerie avancée, telle que la mise au point, l’exposition, le filtre anti-infrarouge, et une configuration beaucoup plus détaillée dans le client VMS que dans la plupart des intégrations de caméras.
  • Le contrôle PTZ a été modifié dans le profil T pour prendre en charge le positionnement absolu. Les spécifications précédentes ne nécessitaient que la prise en charge des préréglages et des visites.

Bien que celles-ci aient peut-être moins d’impact que la détection de mouvement vidéo, des exigences de configuration plus simples, nécessitant ce support, complètent l’utilité / l’exhaustivité d’ONVIF, car ces fonctions ont toujours nécessité une intégration propriétaire avec VMS.

Prise en charge croissante de l’appareil photo

Deux mois après son lancement, plus de 400 caméras ont été répertoriées comme conformes à Profile T, fournies par de nombreux fabricants, notamment Axis, Dahua, Hikvision, Sony et Uniview. Voir la base de données de conformité ONVIF .

Pas encore de support VMS

Cependant, à la date de publication, aucun VMS ou NVR n’est répertorié comme conforme à Profile T. Nous avons interrogé les développeurs de VMS pour savoir quand l’assistance était attendue, et la majorité d’entre eux prévoyait le T1 / T2 de 2019 au plus tôt, certains n’ayant pas encore de calendrier précis.

Cela reflète la difficulté potentiellement plus grande de l’intégration VMS de ces fonctionnalités, car de nombreux systèmes VMS n’ont pas mis en place de mécanisme permettant d’exécuter certaines tâches ou d’afficher les fonctionnalités prises en charge dans Profile T, telles que la création de régions de mouvement, la configuration de règles analytiques et les cadres de sélection, pouvant nécessiter des nouvelles conceptions d’interface utilisateur. En revanche, la plupart des implémentations côté caméra ne sont pas visibles pour les utilisateurs.

Impact potentiel

De nombreux fabricants et intégrateurs ont estimé que l’ONVIF n’allait pas assez loin dans l’intégration de caméras et de VMS pour remplacer véritablement l’intégration de pilote direct. L’ajout de la prise en charge H.265 obligatoire, de la VMD côté caméra, de l’intégration de sabotage / entrée et des paramètres de numérisation couvre de nombreuses fonctionnalités avancées indiquées par les utilisateurs comme des signes d’une « véritable » intégration.

De plus, les exigences plus complexes de Profile T en matière de flux de métadonnées rendent possible des intégrations d’analyse vidéo plus avancées via ONVIF, qui nécessitaient autrefois une intégration VMS propriétaire, les analyses de nombreux fabricants de caméras n’étant pas prises en charge dans de nombreux VMS (abordées dans notre IP Camera Analytics Shootout ). La normalisation de la création de règles et de régions et du format des événements augmentera probablement les options disponibles et réduira potentiellement les besoins en formation, les utilisateurs pouvant configurer de nombreuses analyses à partir d’une seule interface utilisateur, au lieu d’apprendre les interfaces de plusieurs fabricants de caméras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *